Programmation

Samedi 30 juin — 9 h à 16 h
Et
Samedi 25 août — 9 h à 16 h
La permaculture urbaine

Découvrez tous les secrets de la permaculture dans votre vie, en ville ou ailleurs! Créez votre propre forêt nourricière, alliant biodiversité, production alimentaire et beauté : jardinez à l’image de la forêt, mais pas dans la forêt!

Formateurs

Wen Rolland est diplômé de l’Institut de Technologie Agroalimentaire de Saint-Hyacinthe comme technicien horticole. Avec ses deux formations certifiées en permaculture (PDC pour Permaculture Design Course) et ses années de pratique, il a développé une profonde compréhension du design à l’aide de la permaculture. Wen a également été consultant et concepteur de nombreux projets au Québec, nourrissant ainsi sa passion pour la permaculture en climat froid et la conception de systèmes écologiques à toutes les échelles. Il enseigne toujours son savoir avec passion. Visitez son blog!

Partenaires : Écohabitation

Inscription


Samedi 7 juillet — 10 h à 17 h
Atelier coloration végétale locale

« Habi habi » présente un atelier portant sur la teinture végétale sur textile. Dans un premier temps, vous découvrirez une multitude de plantes au potentiel colorant qu’il est possible de cueillir dans notre environnement, il sera possible d’en identifier quelques-unes lors d’une marche sur le site. Un atelier de teinture sur laine clôturera la journée : Six échantillons de couleurs distinctes seront réalisés à l’aide de trois plantes.

Formatrice

Fondatrice de « habi habi »¸ Myriam Rochon produit localement des plantes colorantes pour le textile et partage ses secrets de teinturière botanique à travers de nombreux ateliers et conférences. C’est un parcours en arts visuels, un amour pour les fibres et des études horticoles et environnementales qui l’ont amenée à se passionner pour les couleurs végétales. La ferme expérimentale « habi habi » se consacre à la production écologique de plantes colorantes pour la teinture et d’autres plantes utiles. La ferme vise à offrir une alternative écologique et locale aux produits manufacturés. Elle privilégie une production à petite échelle, répondant aux besoins et intérêts des artistes et des curieux.

Horaire

10 hAccueil des participants
10 h 15Présentation de plantes indigènes, de plantes naturalisées, de plantes exotiques 
envahissantes et de résidus alimentaires pouvant être employés pour la teinture végétale.
11 h 15Marche et identification de plantes colorantes sur le site
12 h à 13 hDîner
14 hRetour des participants
14 h 15 à 17 h Introduction à la teinture végétale sur laine
  • • Présentation des plantes utilisées (3) et extraction dans les bains de teinture

  • • Mouillage de la fibre préparée d’avance et théorie sur la préparation de la fibre (lavage/mordançage)

  • • Teinture de la fibre et théorie sur la préparation du bain de teinture et présentation des recettes classiques selon le type de matière végétale

  • • Rinçage et modification de la moitié des fibres dans un bain de fer, théorie sur les altérants (fer, modifications de pH)

Inscription


14 juillet 2018 — 10h à 16h
Entomophagie & entomoculture

Venez vous initier au monde des insectes comestibles! Plusieurs questioins seront abordées telles que : Comment les élever? Pourquoi? Quelle est leur place dans l’économie circulaire de demain? Une dégustation d’insectes et une visite d’un petit élevage d’insectes comestibles (grillons et ténébrions) seront aussi au programme.

Formateurs

Camille Bourgault, nutritionniste depuis décembre 2017, est étudiante à la maîtrise en nutrition publique à l’Université de Montréal, sous la direction de madame Marie Marquis. Camille croit en une alimentation responsable, à faible empreinte écologique, et poursuit ses travaux de maîtrise visant à documenter l’attitude des mangeurs en relation avec la consommation d’insectes.




Benoit Daoust
, fondateur d'Insecto – service - conseil en entomoculture urbaine et Concepteur des prototypes du projet pilote de La Grillonnerie pour les Amis de l'Insectarium de Montréal.

Né à Montréal, Benoit a complété un certificat en Informatique à l’UQAM en 2004, ainsi qu’un diplôme en Gestion du Tourisme et Hôtellerie International de l’Institut Vatel en 2010, à St-Hyacinthe. Après quelques années d’expérience dans le domaine de la restauration, frustré par la lenteur de l’adoption de pratiques écologiques, c’est en mars 2016 qu’il commence à s’intéresser à l’entomophagie avec le démarrage de la ferme de grillons Grow-Hop à Ottawa. La ferme a fermé ses portes, et c’est alors qu’il s’est posé la question: Pourquoi ne produit-on pas d’insectes pour la consommation humaine au Québec? . À l'été 2017, répondant à l’appel de La Pépinière qui sollicitait un projet de ferme urbaine innovante, sous le nom Insecto, il co-design, construit et entretient une mini ferme de grillons au Village au Pied-du-Courant. Ce projet lui permet de sonder le milieu et de tisser des liens avec de nombreux partenaires et acteurs de l’entomophagie. Depuis, il est sollicité pour participer à différents projets, dont : La Grillonnerie, porté par les Amis de l’Insectarium de Montréal.


Didier Marquis, Chercheur-doctorant en études interdisciplinaires à l'Université Concordia, Stagiaire chez Alvéole et Stagiaire des Amis de l’Insectarium de Montréal

Didier Marquis est étudiant au doctorat en études interdisciplinaires à l’Université Concordia. Il s’intéresse aux réseaux d’économie circulaire en agriculture urbaine et à l’adoption d’aliments non familiers pouvant permettre de diminuer l’impact écologique de nos modes de consommation. Sa recherche-action étant centrée sur les insectes comestibles, il développe des outils stratégiques pour surmonter les barrières psychologiques et économiques à leur consommation en ville.

Horaire

10 h à 10 h 15Accueil des participants
10 h 15 à 11 hIntroduction à l’entomophagie
  • • Les origines du mouvement : FAO 2014

  • • Les freins au développement/adoption de la pratique
11 h à 11 h 30 Tendances et entrepreneuriat québécois (et voisin)
  • • Quels sont les produits disponibles?

  • • D’où viennent ces insectes que l’on mange?

  • • Qui sont les acteurs du domaine?
11 h 30 à 12 hInvitée spéciale : Camille Bourgeault, nutritionniste
12 h à 12 h 30 Période de questions
12 h 30 à 13 h 30Pause dégustation et dîner. Des livres sur l’entomophagie et l’entomoculture seront disponible pour consultation
13 h 30 à 14 hIntroduction à l’entomoculture : le cycle de vie des 3 espèces et leurs différentes utilités
  • • BSF, ténébrion, grillon
14h30 à 15hInvité spécial : Didier Marquis, étudiant du Doctorat
Économie circulaire et présentation du projet ColeopTerre chez Alvéole
15 h à 15 h 30Présentation du projet Insecto au Village au Pied du Courant 2017
Présentation du projet La Grillonnerie — par les Amis de l’Insectarium de Montréal
15 h à 16 h Présentation des élevages sur le site (grillons et ténébrions vivants)
Période de questions et discussion

Inscription


Samedi 18 août
Transformer votre jardin en une oasis pour les pollinisateurs

En compagnie de Virginie Michaud de Miel Montréal, abordez des pistes de réflexion sur le potentiel d’habitats pour pollinisateurs dans les potagers urbains. Ambassadrice des pollinisateurs, l’abeille domestique est l’insecte que tout bon jardinier veut avoir dans son jardin. S’intéressant à une grande variété de plantes, elle est certainement avantageuse dans plusieurs cultures. Cependant, il existe une importante diversité de pollinisateurs indigènes : papillons, bourdons, abeilles solitaires et autres. Les jardiniers ont tout avantage à accueillir ces pollinisateurs dans leurs jardins. C’est d’ailleurs en encourageant cette diversité de pollinisateurs qu’il est possible de préserver la richesse de l’écosystème urbain. Convaincu? Nichoirs, structures végétales et choix de plantes, plusieurs techniques sont possibles pour amener les pollinisateurs indigènes dans son jardin. Cette formation portera sur la mise en valeur des pollinisateurs indigènes et visera à offrir aux jardiniers des outils concrets permettant d’aménager leur potager dans le but d’en faire un écosystème riche et diversifié.

Formatrice

Virginie Michaud

Partenaires : Miel Montréal

9 h à 12 h Volet théorique
  • • Petite histoire de l’apiculture urbaine
  • • Les pollinisateurs indigènes : qui sont-ils?
  • • Le potager urbain : un écosystème
  • • La création d’habitats pour pollinisateurs
    • › Les nichoirs
    • › Les pollinisateurs du sol
    • › Les plantes à choisir selon les besoins du potager
    • › Les débris végétaux

13 h à 16 h
Volet pratique
  • • Visite des jardins et des potagers
    • Observation et identification des pollinisateurs
    • Analyse du potentiel d’aménagement
    • Discussion des aménagements possibles

Inscription